Tuesday, January 26, 2010

Le riz Indica dans les plateaux africains


Le riz asiatique (Oryza sativa) comprend les types japonica tropical et indica. Pendant longtemps, les producteurs tout comme les chercheurs n’ont pas voulu cultiver les variétés indica sur les plateaux secs d’Afrique de l’Ouest, pensant qu’elles n’étaient pas adaptées pour ce milieu. Le chercheur d’AfricaRice, Dr. Kazuki Saito a passé cinq années au Laos pour sa recherche de PhD. Comme en Afrique, la plupart des producteurs du Laos n’appliquent pas de l’engrais. Dans les bas-fonds, ils cultivent des variétés indica, mais utilisent des japonica tropicaux traditionnels à faible rendement dans les plateaux. Au Laos, Dr. Saito a testé des variétés  améliorées indica provenant d’autres pays de l’Asie du Sud-Est et a trouvé qu’elles produisent bien.


Il a donc pensé que si les variétés  indica pouvaient bien donner dans les plateaux d’Asie du Sud-Est, elles peuvent aussi bien produire dans les plateaux africains. Ainsi, Dr. Saito a amené des semences d’Asie, obtenues à l’Institut international de recherche sur le riz  (IRRI), aux Philippines et a commencé à les tester au Bénin. Bien que l’Afrique ait sa propre espèce de riz (Oryza glaberrima), le riz asiatique est largement cultivé sur le continent. Excepté le riz africain, toutes les variétés  de plateau de l’Afrique de l’Ouest sont des japonica tropicaux.


1080191 irrigated on the left, unirrigated on the right.JPG
AfricaRice teste actuellement 30 variétés, essentiellement des indica, pour comparer leur performance avec irrigation (à gauche) et sans irrigation (à droite)
Pendant deux ans, les chercheurs d’AfricaRice ont comparé dans leur ferme expérimentale, au Sud du Bénin, Nerica1(hybride à haut rendement sélectionné à partir des riz africain et asiatique) et deux variétés traditionnelles Morobérékan (japonica tropical) et CG 14 (O. glaberrima) avec trois variétés indica.


Les résultats étaient encourageants. Les variétés indicasont buissonnantes, ce qui les aide dans la compétition contre les adventices. Les expériences ont montré que les variétés  indica ont bien donné en conditions de faible et forte fertilité.
Comme l’indique le tableau suivant, une variété indicaprovenant d’Indonésie a surclassé les autres non seulement lorsque le sol était fertile, mais aussi lorsqu’il ne l’était pas. Ceci montre que cette variété est prometteuse pour la sélection de riz amélioré pour les plateaux africains.

Tableau : rendement des indica et des autres variétés
Variété
Rendement en faible fertilité
(t/ha)
Rendement en sol fertile
(t/ha)
B 6144 (indica de l’Indonésie)
2,2
4,4
IR 78875 (indica de l’IRRI)
1,7
3,5
CG 14 (O, glaberrima)
1,7
1,3
IR 55423 (indica de l’IRRI)
1,7
4,4
Morobérékan (japonica africain)
1,1
2,4
Nerica1
1,1
4,3
Pour la prochaine étape, en saison culturale 2009, les chercheurs d’AfricaRice ont cultivé du riz en collaboration avec 20 petits producteurs dans leurs champs au centre du Bénin en vue de comparer les variétés paysannes avec trois variétés indica et de voir comment les producteurs jugent leurs performances.
AfricaRice est en train d’évaluer aussi des variétés  indica pour les milieux de plateau prédisposés à la sécheresse à travers le test de 30 variétés de riz (dont 25 indicas) en conditions irriguées et non irriguées.
Lorsque ces expériences seront terminées, les résultats donneront une idée des variétés susceptibles d’être d’un certain intérêt pour les petits producteurs des milieux prédisposés à la sécheresse.
Lecture supplémentaire
Saito, Kazuki and Koichi Futakuchi. 2009. “Performance of diverse upland rice cultivars in low and high soil fertility conditions in West Africa.” Field Crops Research 111:243-250.