Thursday, April 29, 2010

Oiseaux et adventices

Partout dans le monde, les oiseaux affamés s’attaquent aux grains mûrs et occasionnent des dégâts; cependant, ils font l’objet de peu d’études de la part des chercheurs. Les paysans sénégalais ont dit aux chercheurs d’AfricaRice que les oiseaux et les adventices étaient leurs deux principaux ennemis du riz.

Les paysans ont une connaissance approfondie des oiseaux. Dans une étude paysanne menée par AfricaRice près de Saint Louis, Sénégal, les paysans ont déclaré que les oiseaux réduisent effectivement les récoltes, surtout lorsque les champs sont enherbés. Selon les paysans, les adventices mûrissent avant le riz, et les oiseaux aiment manger les graines d’adventices. Les oiseaux ne mangent le riz que lorsqu’il n’y a plus d’adventices. Les paysans ont déclaré que “si je gère mes adventices, j’ai moins d’attaques d’oiseaux”.

Les paysans avaient raison. En 2008, le malherbologiste d’AfricaRice, Dr. Jonne Rodenburg s’est joint à l’équipe et a validé les déclarations des paysans dans des expérimentations en station avec quatre traitements :
  1. Pas de contrôle d’adventices ou d’oiseaux
  2. Contrôle d’oiseaux seulement (parcelles couvertes avec des filets)
  3. Contrôle des adventices seulement (désherbage manuel tous les dix jours) et
  4. Contrôle total des oiseaux et des adventices.

L’expérimentation a été faite avec des variétés de riz précoces et des variétés tardives. Les parcelles désherbées ont découragé les oiseaux. Par contre, les parcelles enherbées attiraient les oiseaux. Les oiseaux se nourrissaient d’adventices, ont trouvé des abris dans les adventices et s’y perchaient pour manger le riz. Les variétés précoces débarrassées d’adventices ont peu souffert des attaques des oiseaux. Si le riz est tardif, il mûrit au moment où il n’y a plus de grains d’adventices, et les oiseaux se tournent vers les grains de riz.

Gestion des oiseaux. Les spécialistes des ravageurs ont tendance à ignorer les oiseaux, et les ornithologues ont tendance à ne pas considérer les oiseaux comme des ravageurs. En conséquence, très peu de recherches se font sur les oiseaux en tant que ravageurs. La présente recherche, bien qu’étant à ses débuts, propose que les paysans aient plusieurs options de gestion des oiseaux.
  • Débarrasser les champs des adventices
  • Cultiver des variétés de riz précoces
  • Expérimenter différentes périodes de semis.

L’équipe d’AfricaRice a mesuré les dégâts causés par les oiseaux dans la vallée du fleuve Sénégal, en se basant sur leurs enquêtes annuelles auprès des paysans. Ils ont estimé la moyenne des dégâts annuels causés par les oiseaux à 11,2% du potentiel du rendement du riz en 2003-2007, ce qui se traduit en moyenne par une perte économique annuelle de 4 milliards de FCFA (environ 9 millions de dollars américains).

Certains gouvernements et paysans utilisent de grandes quantités de poisons non sélectifs pour tuer les oiseaux. Cela tue inutilement les oiseaux non granivores, en plus du fait d’endommager l’environnement et la santé humaine. Il urge d’avoir des alternatives à ces pesticides néfastes. Toute activité de recherche comme celle-ci est un pas dans la bonne direction.

L’équipe chargée de réaliser cette étude est composée de Dr. Jonne Rodenburg (malherbologiste à AfricaRice), Dr. Matty Demont (économiste agricole à AfricaRice), Yann de Mey (étudiant en MSc, K.U. Leuven) et Abdoulaye Sow (Assistant de recherche à AfricaRice).