Thursday, May 19, 2011

L’Afrique a besoin d’une forte recherche agricole

A notre avis, l’Afrique a besoin d’une forte recherche agricole pour produire des technologies adaptées aux conditions africaines. Pour ce qui est de l’investissement dans la recherche agricole, il s’impose car l’Afrique ne contribue que 0,3% au capital des résultats scientifiques du monde.


Même si l’Afrique ne compte que 70 chercheurs pour 1 million d’habitants contre 4 380 chercheurs pour 1 million d’habitants au Japon, il existe une dynamique qui montre qu’elle peut s’affirmer comme un centre d’excellence de la recherche agricole.


De plus en plus les centres d’excellence sont constitués de scientifiques provenant de plusieurs continents. La bonne question à se poser est celle de savoir que faire pour que les africains soient présents dans ces cercles de qualité scientifique avec une prise en charge des préoccupations du continent.


Dans le cas précis d’AfricaRice, des chercheurs africains de très haut niveau travaillent en bonne intelligence avec des européens, des asiatiques et des américains du Nord. En outre, l’espace d’investigation est le continent africain et les priorités définies en fonction des messages des principaux acteurs des filières rizicoles africaines.


En lieu et place d’une marginalisation, il faut opter pour une large ouverture dans le cadre d’une coopération scientifique normée et mutuellement avantageuse.



Dr Papa Abdoulaye Seck,
Directeur Général du Centre du riz pour l’Afrique (AfricaRice)

No comments:

Post a Comment