Tuesday, August 20, 2013

Le manque de semences : un frein à l’adoption des variétés par les producteurs


 
En Afrique subsaharienne, le manque de semences de nouvelles variétés a été un frein à l’adoption des variétés par les producteurs pendant des décennies. De plus, les systèmes semenciers ont presque toujours été dissociés des fournisseurs des variétés – les sélectionneurs.

Selon Dr Moussa Sié, Sélectionneur principal d’AfricaRice et Coordonnateur du Groupe d’action Sélection et amélioration variétale du riz, les sélectionneurs devraient être responsables de la production de « semences de prébase ».  

Lorsque le secteur semencier formel fonctionne correctement, le service semencier utilisera les semences de prébase pour produire des « semences de base » qui seront à leur tour données aux producteurs sous-traitants (soit directement soit via une agence de développement) qui produiront des « semences certifiées » – la certification étant accordée après inspection du champ par le service semencier. C’est la semence certifiée qui sera vendue aux producteurs. 

AfricaRice n’envisage pas une situation dans laquelle chaque producteur utilise tous les ans des semences certifiées – il y a encore trop d’obstacles à surmonter ! AfricaRice voit une situation dans laquelle près d’un cinquième (20 %) des semences de riz utilisées chaque année sur le continent est certifié, et les producteurs et le système semencier informel fournissent le reste.   

Ainsi un riziculteur africain moyen se « tournerait » vers les semences certifiées une fois tous les cinq ans, ainsi la qualité du grain de riz devrait se maintenir. Même cette vision reste encore loin de la situation actuelle ! 

« Il est important que ces millions de producteurs qui dépendent du secteur semencier informel – gardant leurs propres semences ou s’approvisionnant chez leurs voisins ou sur leurs marchés locaux – aient accès aux meilleures variétés disponibles », affirme le Directeur général adjoint d’AfricaRice Dr Marco Wopereis.


En résumé, cela signifie mettre à la disposition de la communauté de riziculteurs du continent des variétés mises au point ou sélectionnées par le Groupe d’action Sélection et amélioration variétale du riz. 

No comments:

Post a Comment